Beaucoup de Québécois vivent en appartement ou en condo et ne possèdent pas l’espace nécessaire pour faire un grand potager. Alors que le jardinage fait de plus en plus d’adeptes, nous vous proposons de faire pousser vos végétaux sur les murs ou sur les clôtures. Voici quelques conseils pour vous aider à maximiser votre espace. Soyez créatifs !

Qu’est-ce qu’un jardin potager vertical ?

Le principe est simple. Il s’agit de pouvoir cultiver partout, sans avoir nécessairement d’espace au sol pour le faire. Un jardin vertical est une méthode de culture hors-sol et qui permet de cultiver ses légumes en étages. Les murs végétaux sont très appréciés en milieu urbain, il faut simplement vous assurer que votre jardin bénéficiera d’un peu de soleil. Et surprenamment, si on compare le potager traditionnel au potager vertical, ce dernier permet de produire plus de légumes sur une plus petite superficie.

Quels sont les avantages de cette façon de cultiver ?

  • La rentabilisation de l’espace : les vieilles clôtures et les endroits inutilisés deviendront verts et plein de légumes.
  • Moins de gaspillage d’eau : il n'y a pas de perte d'eau sur les zones non cultivées.
  • Approvisionnement en nutriments: il est plus facile d'enrichir une petite quantité de terre qui est pleinement utilisée que d'enrichir une grande surface dont la moitié seulement est occupée par des cultures.
  • Lutte contre les mauvaises herbes : il y a donc beaucoup moins de temps passé à désherber son jardin.
  • La majorité des animaux sont hors de portée : il n'est donc pas nécessaire de clôturer votre jardin.
  • Un sol moins sec : un jardin conventionnel souffre souvent de sécheresse. Dans un support vertical, le soleil ne sèche pas le sol de la même façon qu'à l'air libre. Le sol est plus longtemps humide, car seule une infime surface est soumise à l'évaporation.

Comment fabriquer un potager vertical sans dépenser le moindre sous ?

Tout d’abord, il faut savoir que certaines plantes sont plus fragiles et demandent énormément d’entretien. Si vous débutez le jardinage, vous pouvez privilégier certains légumes plus faciles à cultiver. En voici quelques exemples: laitues, fèves, oignons, oignons verts, radis, ails, fraises (fruit) et fines herbes (coriandre, persil, basilic, ciboulette, etc.). 

Et vous pouvez aussi récupérer des graines et des boutures (en récupérant par exemple la tige ou la racine de certains légumes). C’est gratuit et simple à réaliser.

 

Truc #1 : le potager en gouttières

Vous pouvez transformer des gouttières inutilisées ou usagées en balconnières. Il faut judicieusement choisir les légumes qu’on y plantera afin de privilégier les variétés qui ont peu de racines puisqu’ils nécessitent moins de profondeur en terre, les laitues en sont en exemple. C’est facile à réaliser et le résultat est surprenant.

 

Truc #2 : transformez des escaliers de bois ou un vieux meuble pour en faire des balconnières.

Cette façon de cultiver vos légumes convient parfaitement pour les petits balcons de ville, car elle ne prend vraiment pas beaucoup d’espace. Et grâce à ses étages décalés, les plantes bénéficient d’un maximum de soleil.

 

Truc #3 : fabriquer un potager vertical avec des palettes de bois.

Tout d’abord, assurez-vous que le bois n’a pas été traité avec des produits chimiques qui pourraient être dangereux pour votre santé. Ensuite, amusez-vous ! Il n’y a rien de plus simple à fabriquer et à décorer. Et n’hésitez pas à mélanger légumes, fines herbes, plantes fleuries, et fleurs comestibles, vous aurez un aménagement varié, esthétique et que vous pourrez en partie savourer. 

 

Truc # 4 : Le potager en poches

Il suffit d’acheter des ensembles de poches en magasin ou vous pouvez aussi les fabriquer vous-mêmes. Si vous choisissez la deuxième option, utilisez un textile solide, mais qui laisse passer l’eau. Ensuite, vous pouvez les accrocher n’importe où. À un mur, une clôture, à un treillis en bois…les possibilités sont nombreuses !

 

Amusez-vous et laissez-vous inspirer par la nature !